Guestbook

Denis Ribas, a text proposed for La Rochelle Exhibition 

Denis Ribas is initially a landscape painter. He was close to the “impressionist” school, painting only outdoors, on site, without retouching his work in his workshop, using pure colors applied to the brush, whose theme was Provence, then reconnecting with its origins Catalanes and the landscapes of Ceret, it has expanded its landscape horizon.

His paintings are often compared to the work of Vincent Van Gogh, because of the subjects that were for a longtime from Provence, the strength in the use of the color of his palette, the important contrasts and vigorous brush strokes.

He has evolved to move away from the figurative landscape to a more personal style, more “expressionist”, like memory of the discovery of southern France by André Lhotte. By a violent chromaticism, his work recalls that of the young Georges Braque’s “fauvism” of the landscapes, which is no longer associated with the nature itself, but the feelings of the artist in the face of its beauty or violence. Denis Ribas likes to paint in extreme situations as a challenge that he sets in order to capture "the thread of this light".

For about ten years, this self-taught artist has managed to invent his own language, on his always bright canvases, in a kind of reversal, it seems that the landscapes are closing in on themselves, the skies are shrinking no longer occupying but a small part of the canvas, with large strokes of brush, thick and wide, the ground, the earth, the shadows projected on them find an abstract expression in the foreground. The trees or other plant elements are often vigorous, cut, sinuous, architectured, and present by a long touch, they take the gaze of the passerby towards the ray of light that pierces the end of the field of vision of the canvas.

Even if Denis Ribas claims to do a painting without a message, when he says "it is this impression of eternity that seduces me in nature. An incredible force…" his simple landscapes, “expressionist” works, allow everyone to this force that gives hope.

Thus, Denis Ribas, generous and free artist is close to a Fauve, he paints the enjoyment of nature. Denis Ribas, « Ecrivain d’images.»dit-il.

 


Denis Ribas, le peintre de l’extrême 

Il voyage à travers les capitales du monde, expose et parfois certaines rencontres sont magiques,  un accord intellectuel, une empathie réciproque s’installée avec le manager Alain Kok, directeur du de l’hôtel Royalton. Il a vu la toile, et il a eu une pulsion irrépressible.

C’est un chinois érudit dont la culture est imprégnée de nature, d’arbres et de fleurs, alors bien sûr, Denis était son homme, lui qui plante son chevalet dans la nature et qui peint avec spiritualité et sensibilité ce qu’il voit : Le paysage, la lumière, les couleurs, c’est tout son univers luxuriant et riche. Ici, ce sont ces tons l’automne, les ocres et les rouges, les verts faussés par des ombres, un chemin creux et c’est le « Chemin de Provence aux abords d’un golfe.»

Alain Kok est saisi par ce que l’on ne peut expliquer comme émotion devant ce tableau mais on peut la nommer déclencheur de désir. Il veut cela dans le hall de l’hôtel, mais en grand, en très grand. Une fresque, un petit bout de paysage du midi, un paysage qui fera 6 mètres de haut et 4, 80 m de large. «  Je suis un homme de challenge » dit Denis. Et voilà que ce guerrier bilieux relève le challenge, trouve une nacelle, installe ses couleurs, et se met au travail, trace les perspectives et  se retrousse ses manches. Il peint pendant une semaine, acharné par le défi que représente cette œuvre picturale. C’est une fresque monumentale, un lieu de vérité qui s'appelle la marque, la « patte » reconnaissable de ce peintre naturaliste qu’est le Cérétan Denis Ribas, « Ecrivain d’images.»dit-il.

Fanny di Francesco - Journal l'Indépendant

 


 

A propos de l'oeuvre de Denis Ribas:

"Il faut etre coherent entre ce que tu montres et ce que tu dis.C'est beau. Tes teintes sont belles.Tu es pris par un clacissisme,il y a un cote bouffe,commercial que tu as tres bien compris:tu dois etre tres grand sur ça.Tu as une grande capacité de structure.Tu as une vivacité de trait:impressionnant.
C'est tout ce que je déteste mais en fait quand tu analyses,tu vas à l'essentiel:on a envie d'etre dedans.Il y a un paraitre;Il y a toujours la chose passionnée dans ta peinture.Ton écriture n'est pas dans ce qui se voit. Tu maitrises grave.
 
Il y a une grande liberté:tu es tres libre.Et tu en rajoutes parce que tu sais que tu dois bouffer avec;T'as le rare talant de de vouloir plaire,savoir plaire et vendre.Mais il ne faut retenir que le talent dans ça.
 
Tu as une écriture propre à toi.Tu sais structurer.
Quand tu n'auras plus à vendre,tu t'exprimeras sans probleme.T'as pigé la lumière et les couleurs.
Et surtout tu ne te prends pas au sérieux.C'est le principal."
 
Bruno Kiep - Peintre Abstrait
 

Menu